Atlas des paysages du Morbihan

Accueil > PORTRAIT DES PAYSAGES DU MORBIHAN > Plateau de Pontivy-Loudéac > Le plateau de l’Yvel

Le plateau de l’Yvel

Une campagne ouverte ponctuée de bois

Unité de paysage correspondant à la partie est du plateau de Pontivy-Loudéac. L’essentiel des caractères de cette unité est décrit dans
l’ensemble de paysages du Plateau de Pontivy-Loudéac


JPEG - 1.9 Mo
Carte de l’unité de paysage du plateau de l’Yvel

 Images, limites et voisinages

Délimitée par l’Oust, les rebords de Brocéliande, les reliefs de Lanvaux au sud et la limite départementale au nord, l’unité du plateau de l’Yvel présente les caractères marqués d’un paysage agricole moderne, constitué de grandes parcelles de cultures et ponctué de nombreux bâtiments d’élevage, de stockage et de transformation.

 Composantes

Relief et hydrographie
Le réseau des rivières vient strier le dégagement général de lignes boisées, plus difficilement accessibles, tandis qu’un semis de boisements le distingue de son voisin le « plateau de l’Evel », plus nettement dégagé.

JPEG - 1.3 Mo
Campagne de l’Yvel
Un sol plat porte les cultures scandées par des plans de végétation marquant les cours d’eau ou les lisières des bois.

Bâti
Au sud, la ville de Ploërmel et le lac au Duc viennent ponctuer une campagne active représentative de la révolution agricole bretonne.
Les paysages sont ici confrontés aux dynamiques des plateaux cultivés : problématiques d’inscription paysagère des bâtiments agricoles et des maisons neuves, abandon des terres de vallées… tandis que le cadre de vie des habitants, voire des touristes, appelle une attention aux réseaux d’espaces associant les espaces publics des agglomérations et les composantes de la charpente naturelle, principalement les vallées.

 Ploërmel, enjeux de paysage


La ville est située sur un léger bombement du relief, à proximité de la vallée de l’Yvel tout en y restant à distance.

JPEG - 444.9 ko
Carte des enjeux de paysages de Poërmel

Contenir l’enveloppe urbaine dans les limites dessinées par les infrastructures
Le faible relief ne cadre pas le développement de Ploërmel. En revanche, les infrastructures dessinent une limite plausible autour d’une enveloppe urbaine compacte permettant d’éviter les extensions en doigts de gants le long des routes. Deux zones d’activités ont cependant pris position en dehors de cette logique, brisant la lisibilité de l’enveloppe. Maintenir cette enveloppe et en optimiser l’emprise par des formes urbaines assez denses est un des enjeux principaux pour la ville d’autant que la place disponible semble tout à fait suffisante pour les besoins à venir.
La lisibilité de la relation entre la ville et le plateau cultivé nécessite également que les petits bourgs situés autour de Ploërmel gardent eux aussi un aspect compact et ne s’étendent pas dans l’espace aujourd’hui.
Les limites « routières » de la ville sur le plateau sont à traiter. Les paysages urbains et ruraux d’un côté et de l’autre des routes sont à soigner ainsi que l’accompagnement paysager des voies elles-mêmes.

Mettre la ville en relation avec l’étang au Duc
L’étang au Duc et la vallée de l’Yvel sont les principaux paysages naturels dont la population peut profiter. Pour développer ce potentiel, il est souhaitable de :

- valoriser l’espace d’articulation entre la ville et les rives du lac au Duc ;

- maintenir les qualités paysagères du lac lui-même en préservant ses rives de l’urbanisation ;

- aménager avec soin son accessibilité à pied ou à vélo depuis le centre-ville, dans la continuité des espaces publics ;

- favoriser la continuité des promenades le long de la rivière et avec la voie verte.


| Plan du site |